VANASAY
KHAMPHOMMALA

/ Compagnie LAPSUS chevelü

RENDEZ-VOUS PUBLICS

REPRÉSENTATIONS
Du lundi 11 au vendredi 15 MARS – 20h
déconseillé aux moins de 16 ans
 

Vanasay Khamphommala vient au théâtre par la musique. Ancien élève de l’École Normale Supérieure, formé à Harvard et à l’Université d’Oxford, il suit une formation de comédien dans la Classe Libre du Cours Florent. Il est artiste associé au Centre Dramatique National de Tours dirigé par Jacques Vincey, après en avoir été dramaturge permanent. Il est également chanteuse.

ORPHÉE APHONE précédé de
L’INVOCATION À LA MUSE
 THÉâTRE

EN FABRIQUE
répétitions DU 8 au 9 mars

REPRÉSENTATIONS

Du lundi 11 au vendredi 15 mars – 20h
déconseillé aux moins de 16 ans

Conception de L’Invocation à la muse Caritia Abell et Vanasay Khamphommala
Dramaturgie, texte et interprétation Vanasay Khamphommala
Collaboration artistique et performance Théophile Dubus
Création sonore Gérald Kurdian
Scénographie et costumes Juliette Seigneur
Création lumières Pauline Guyonnet
Création régie Juliette Besançon
Collaboration à l’écriture Aurélie Ledoux
Le texte est publié aux Éditions Théâtrales.
Avec la participation de Caritia Abell et Théophile Dubus

Orphée, poète à la voix miraculeuse, arrive en enfer pour réclamer Eurydice, son amour. Celle-ci lui a été arrachée le jour même de leurs noces.
Pour qu’elle lui soit rendue, il doit chanter et émouvoir les divinités infernales.
Mais brisé de douleur, Orphée a perdu sa voix.
Il lui faut alors trouver un autre moyen d’attendrir les dieux — mais ceux-ci font les difficiles…

Production Compagnie Lapsus chevelü
Production déléguée Théâtre Olympia – Centre Dramatique National de Tours
Coproduction pour L’Invocation à la muse : SACD, Festival d’Avignon. Une première version de L’Invocation à la muse a été créée dans le cadre des Sujets à Vif SACD, Festival d’Avignon 2018.
En coréalisation avec Les Plateaux Sauvages

ASIAN BEAUTIES
 ARTS PLASTIQUES & ECRITURE

EN PARTAGE
TRANSMISSION ARTISTIQUE d’OCTOBRE à MARS

Projet mené par Vanasay Khamphommala avec des lycéen·ne·es d’un établissement scolaire de la Région Île-de-France

Comment se défaire de l’idée abstraite de l’esthétique asiatique pour célébrer les beautés plurielles et uniques d’une communauté riche en singularités ? Comment développer notre sensibilité à d’autres formes de beauté ?
Un groupe d’adolescent·e·s bouscule les stéréotypes esthétiques en détournant l’imaginaire lié aux calendriers de beautés orientales et questionne ainsi les représentations contemporaines des Asiatiques. Par l’image, l’écriture et la parole, Asian beauties interroge notre rapport à nos héritages — et à nos horizons.

Avec le soutien de la DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication
Nous contacter

N'hésitez pas à nous écrire pour plus d'informations ou nous envoyer un mail à : info@lesplateauxsauvages.fr

X