fbpx

ÉDITION #10
/ FESTIVAL 

PRÉSENTATION D’ÉTAPES
DE TRAVAIL DE LA JEUNE CRÉATION

EN OCTOBRE 

OCTOBRE 2023

Depuis 2013, le festival Fragments, coordonné par La Loge, permet à des équipes artistiques du champ théâtral de présenter une première étape de leur création à venir. 

Douze théâtres à travers la France s’associent pour parrainer douze compagnies et ainsi accompagner leur professionnalisation et le montage de leur production. Le festival se déploie sur le territoire national en deux volets avec une programmation croisée : du 17 au 22 octobre en Île-de-France puis tout au long de la saison en régions.

Chaque théâtre accueille trois représentations du festival où sont présentés deux des douze fragments. Il s’y dévoile ce moment particulier du processus de création, habituellement peu visible, où le spectacle n’est pas complètement achevé, encore fragile et en questionnement…

Avec La Loge (Paris 11e), le Théâtre Paris-Villette / Grand Parquet (Paris 19e), le Jeune Théâtre National
(Paris 4e), L’étoile du nord (Paris 18e), Les Plateaux Sauvages (Paris 20e), le Théâtre 13 (Paris 13e), le
Monfort Théâtre (Paris 15e), le Théâtre Sorano (31), Le Salmanazar (51), L’Aire Libre (35), le Forum
Jacques Prévert
(06), L’éclat Pont-Audemer (27), le Phénix – Scène Nationale de Valenciennes (59)
et Mains d’Œuvres (93)

de la Région Île-de-France, la Ville de Paris, l’Onda, l’Institut français, La Collaborative et Artcena

PROGRAMME
SECRET-BÉTON
/ ktha compagnie
REPRÉSENTATIONS
MARDI 8, MERCREDI 9, JEUDI 10 ET SAMEDI 12 MARS À 19H

DURÉE ESTIMÉE 30MIN

Elle a grandi là, dans cet espace bétonné, monochrome et géométrique. Un jour, une serre y est installée, et puis des jardinières où poussent toutes sortes de végétaux. Mais sa grand-mère la met en garde, elle voit ce changement d’un mauvais œil ; car comme tant d’autres elle a fui la ruralité pour se protéger d’un environnement trop envahissant, trop dur à supporter.

Texte Marie Dilasser
Mise en scène et interprétation
ktha compagnie
J’AI UNE BOMBE DANS MON TÉLÉPHONE
/ Alix Riemer
REPRÉSENTATIONS
MARDI 8, MERCREDI 9, JEUDI 10 ET SAMEDI 12 MARS À 20H

DURÉE ESTIMÉE 30MIN
De force, quelqu’un lui a fait avaler un secret. C’est un secret difficile à dire. Alix aurait préféré en avoir un autre. Elle ne l’a pas choisi, tout comme elle n’a pas choisi de s’adresser à cet homme. Elle s’est simplement adressée à lui, instinctivement. C’est ainsi qu’elle s’est retrouvée avec une bombe dans son téléphone. Il ne lui reste qu’une seule alternative : la dégoupiller.
Texte Marie Dilasser
Mise en scène et interprétation
Alix Riemer
INVISIBLES
/ Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna
REPRÉSENTATIONS
MARDI 8, MERCREDI 9, JEUDI 10 ET SAMEDI 12 MARS À 21H

DURÉE ESTIMÉE 30MIN

Pour une fois la femme de ménage pose son balai, puis elle se pose dans l’escalier. Pour une fois la concierge pose son courrier, puis elle se pose à son tour. Pour une fois, elles font une pause, pour parler d’elles et de leurs lendemains. Une fois pour toutes, ces deux femmes, ces deux invisibles prennent le temps. Le temps de se voir l’une l’autre.

Texte Marie Dilasser
Mise en scène et interprétation
Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna
ADIEU PAPILLON
/ Cécile Dumoutier
REPRÉSENTATIONS
vendredi 11 mars à 19h & samedi 12 mars à 16h
+ dates à venir à saint-denis

DURÉE ESTIMÉE 30MIN
Avis de recherche : brun, lunettes, une tête à s’appeler John, semble graffer des papillons bleus dans la ville, croisé devant le caveau de la pianiste Juliette Jouet. Ainsi, une femme d’aujourd’hui part en quête, à travers la ville, d’un inconnu aperçu au cimetière de Saint-Denis. Elle ne connait ni son nom, ni son adresse. Pas à pas, la quête de l’autre se mêle à la quête de soi.

Texte Leïla Anis
Mise en scène Estelle Dehon et Cécile Dumoutier
Interprétation Cécile Dumoutier
Création pochoirs Lün du Sud

1975 SIMONE

/ Tamara Al Saadi

REPRÉSENTATIONS
vendredi 11 mars à 20h & samedi 12 mars à 17h
+ mardi 8 mars à 12h à la maison des femmes de saint-denis (représentation fermée)

DURÉE ESTIMÉE 30MIN

Sa mère est née dans les années 50. Son histoire s’écrit entre Djibouti et la France. Lorsque la fille découvre la Maison des femmes de Saint-Denis, c’est un regard nouveau qu’elle pose sur ce passé familial. Si sa mère avait connu une telle Maison, quelles auraient été leurs vies ? Un pont entre deux générations se construit alors, et brique après brique, le lien mère-fille se répare.

Texte Leïla Anis
Mise en scène et interprétation
Tamara Al Saadi
Regard extérieur Tatiana Spivakova

Irkoutsk ↔ Ma mère

/ Issam Rachyq-Ahrad

REPRÉSENTATIONS
vendredi 11 mars à 21h & samedi 12 mars à 18h
+ dates à venir à saint-denis

DURÉE ESTIMÉE 30MIN

Tout a commencé par une farce. L’inscription de sa mère à l’élection de la Marianne, symbole de la République. Elle a gagné ! Voici l’histoire d’une mère Dionysienne racontée par son fils : habitante d’un quartier populaire, travailleuse, propulsée soudainement au rang de célébrité. Entre satire des inégalités et rêve d’absolu, le portrait devient une fable contemporaine et salvatrice.

Texte Leïla Anis
Mise en scène et interprétation
Issam Rachyq-Ahrad
Regard extérieur Antoine Formica

X