fbpx

ÉDITION #13
/ FESTIVAL

IMPATIENCE

FESTIVAL JEUNE CRÉATION THÉÂTRALE CONTEMPORAINE 

DÉCEMBRE

Avec la complicité de Télérama, le CENTQUATRE-PARIS, le Théâtre de Chelles, le Jeune Théâtre National, le TLA, scène conventionnée d’intérêt national à Tremblay-en-France, Les Plateaux Sauvages, rejoints cette année par le Théâtre 13 et le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – Centre dramatique national, s’associent pour la 13e édition du festival Impatience, festival dédié à la jeune création théâtrale.
Encourageant les démarches scéniques innovantes, stimulant les expérimentations des un·e·s et éveillant la curiosité des autres, Impatience met en lumière les ambitions artistiques, scénographiques et textuelles des jeunes metteur·e·s en scène et collectifs d’aujourd’hui.

Devenu un véritable espace d’explorations artistiques de ces talents émergents pour le grand public et les professionnel·le·s, Impatience grandit grâce à un fidèle réseau professionnel qui accompagne ces jeunes équipes : l’Espace 1789 de Saint-Ouen, le TU-Nantes Scène jeune création et émergence, théâtre Sorano de Toulouse, le POC ! d’Alfortville, le festival d’Avignon, le Canal théâtre du pays de Redon Scène Conventionnée, TÉAT RÉUNION Théâtres départementaux de La Réunion, la Comédie, Centre Dramatique National de Reims, le TNBA, Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine et le TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers. Le festival Impatience est également soutenu par la Région Île-de-France

À l’instar d’un jury professionnel et d’un jury de lycéen·ne·s, le grand public est invité à rejoindre le rythme passionné du festival pour décerner un prix parmi les spectacles présentés.

Télérama, le CENTQUATRE-PARIS (19e), le Théâtre de Chelles (77), le Jeune Théâtre National (4e), le TLA, scène conventionnée d’intérêt national à Tremblay-en-France (93), le Théâtre 13 (13e), le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – Centre dramatique national (78) et les Plateaux Sauvages

de la Région Ile-de-France,  la SACD et la complicité de l’ODIA Normandie, Spectacle vivant en Bretagne, Occitanie-en-Scène, OARA, Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Agence culturelle Grand Est, avec qui nous partageons l’engagement de mise en réseau et d’accompagnement des équipes artistiques avant, pendant et après le festival

13 ANNÉES
D’IMPATIENCE

De Thomas Jolly en 2009 à Yuval Rozman en 2020, en passant par Julie Deliquet, Elise Chatauret, le Raoul Collectif, Fabrice Murgia, Chloé Dabert, Tamara Al Saadi, Lisa Guez ou encore la Winter Family (pour ne citer qu’eux·elles !), le festival Impatience a vu se produire de nombreux·ses jeunes artistes faisant l’écho à un monde imaginaire ou à notre société, pour tous nous questionner.

Il·elle·s sont passé·e·s par Impatience, et vous les retrouverez dans nos programmations cette saison : Les Bâtards dorés, le Grand Cerf Bleu, Tamara Al Saadi, Yuval Rozman, le Groupe Chiendent, Magrit Coulon…

AUX PLATEAUX SAUVAGES

En raison des dernières dispositions gouvernementales, les nouvelles obligations d’isolement instaurées nous contraignent à devoir annuler les filages reservés aux professionnel·le·s du spectacle Sept Mouvements Congo  aux Plateaux Sauvages.

sept-mouvements-congo-michael-disanka--danny-willems_3
© Danny Willems

Texte et mise-en-scène Michael Disanka assisté par Michel Wetshi
Danse Jeannot Kumbonyeki
Musique Kady Vital Mavakal, Taluyobisa Luheho et Christiana Tabaro
Lumière Hadrien Lefaure 
et Ralf Nonn 
Son Johannes Bellinck

Avec Christiana Tabaro, Kady Vital Mavakala, Taluyobisa Luheho, Jeannot Kumbonyeki et Michael Disanka

Production Collectif d’Art d’Art, NTGent, Connexion, KVS
Remerciements Adeline Rosenstein, Centre Culturel Meko, Institut Français de Kinshasa
Avec le soutien de Région Bruxelles Capitale.
Spectacles en partenariat avec Les Récréâtrales, Résistances Panafricaines d’écriture, de création et de recherche théâtrales, festival à Ouagadougou au Burkina Faso.

SEPT
MOUVEMENTS
CONGO

/ Michal Disanka

PROCHAINEMENT
DURÉE 1h45

Dans le cadre du Festival Impatience et de la saison Africa2020
Chronique de cinq jeunes Kinois qui disent leur rage, leurs angoisses, et rêvent pour survivre : aucun aspect de la dure réalité de leur vie quotidienne au Congo n’échappe à leur tirade. Ça chante, ça vibre, ça crie, c’est envoûtant !

ip_la-ville
© Alice Piemme
LA VILLE

/ CIE LA NUIT AMÉRICAINE

CENTQUATRE-PARIS
SAMEDI 7 DÉCEMBRE – 17H
DIMANCHE 8 DÉCEMBRE – 14H & 18H 
DURÉE 1h30

Un couple en pleine implosion, la rumeur d’une guerre secrète et le vertige de la perte de sens. Avec cette adaptation de La Ville de Martin Crimp, la compagnie La Nuit Américaine livre un huis clos étouffant et dépouillé où l’espace conjugal sert de chambre d’écho aux violences contemporaines.

Texte Martin Crimp
Mise en scène Yordan Goldwaser
Collaboration artistique Yann Richard
Scénographie et costumes Lucie Gautrain
Lumière Samaël Steiner
Son Pierre-Mathieu Hebert

Avec Marc Plas, Jeanne Lepers, Sofia Teillet et un enfant

Production La Nuit Américaine 
Coproduction La Filature – Scène Nationale Mulhouse, TAPS Théâtre Actuel et Public de Strasbourg 
Avec le soutien de la DRAC Grand Est, de la Région Grand Est, de la Spedidam, du Théâtre Gérard Philipe – Centre Dramatique National de Saint-Denis, du CENTQUATRE-PARIS, de Nanterre-Amandiers – Centre Dramatique National et de Gare au Théâtre
La pièce La Ville de Martin Crimp (traduction Philippe Djian) est publiée et représentée par L’Arche, éditeur et agence théâtrale.

ip_les-rues
© Joseph Banderet
LES RUES
N’APPARTIENNENT
EN PRINCIPE À PERSONNE

/ CIE L’HÔTEL DU NORD

JEUNE THÉÂTRE NATIONAL
DIMANCHE 8 DÉCEMBRE  – 14H & 18H30
LUNDI 9 DÉCEMBRE  – 18H & 21H
DURÉE 1H35

Avec Les rues n’appartiennent en principe à personne, la compagnie L’Hôtel du Nord redonne du sens à ce qu’on appelle l’espace public. Les impressions et témoignages recueillis auprès d’habitants deviennent les matériaux pour recomposer, sur scène, une géographie poétique et politique plus habitable.

Écriture collective à partir d’entretiens de Georges Perec
Mise en scène Lola Naymark 
Son Mélanie Péclat
Dramaturgie Cyril Brody
Scénographie et costumes Anne Lezervant 
Création lumière Mathilde Chamoux 
Création vidéo Jérémie Dru et Virginie Premer 
Régie Laurent Le Gall 
Administration, production et diffusion Catherine Bougerol

Avec Olivier Constant et Luci Schneider

Production Compagnie L’Hôtel du Nord
Coproduction Studio-Théâtre de Vitry, La Comédie de Béthune – Centre Dramatique National Culture Commune – Scène Nationale du Bassin Minier
Avec le soutien de la DRAC Hauts de France, de la Région Hauts-de-France, du Conseil départemental du Pas-de-Calais dans le cadre de la diffusion de proximité, de la Ville de Dunkerque, du Château Coquelle, centre culturel de Dunkerque, de La Halle aux sucres, de la BiB de Dunkerque et de la SPEDIDAM
Lola Naymark a bénéficié du dispositif Pas à Pas de la DRAC Hauts-de-France en partenariat avec La Comédie de Béthune – Centre Dramatique National.

ip_desirer-tant
© Christophe Raynaud de Lage
DÉSIRER TANT

/ CIE LA CHAIR DU MONDE

THÉÂTRE LOUIS ARAGON – TREMBLAY-EN-FRANCE
MERCREDI 11 DÉCEMBRE – 20H30
JEUDI 12 DÉCEMBRE – 20H30 
DURÉE 2H15

Est-il possible de s’émanciper en collaborant avec l’occupant ? À partir de l’histoire de sa propre grand-mère enrôlée dans l’administration nazie, Charlotte Lagrange convoque le destin des « malgré-elles » et livre une fresque sur trois générations où se mêlent intime et politique.

Texte et mise en scène Charlotte Lagrange
Collaboration à la mise en scène Valentine Alaqui 
Dramaturgie Mariette Navarro
Musique et sons Samuel Favart-Mikcha
L
umières Mathilde Chamoux
Régie générale et construction Baptiste Douaud
Scénographie Camille Riquier assistée de Juliette Desproges 
Costumes Oria Steenkiste assistée de Louise Perra et Juliette Gaudel

Avec Jonas Marmy, Julie Palmier, Clara Lama Schmit, Marie-Aude Weiss et Hugues De La Salle

Production La Chair du Monde
Coproduction La Filature – Scène Nationale de Mulhouse, le NEST Théâtre – Centre Dramatique National transfrontalier de Thionville – Grand Est, Le Nouveau Relax – Scène Conventionnée de Chaumont
Avec le soutien de la DRAC Grand Est, de la SPEDIDAM, de La Comédie de Béthune – Centre Dramatique National, du Théâtre Joliette, de la  Scène Conventionnée pour les écritures contemporaines, de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon et de Théâtre Ouvert
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
La compagnie est en convention triennale avec la Région Grand-Est dans le cadre de l’aide à la structuration.

ip_inoxydables
© Michel Cavalca
INOXYDABLES

/ CIE EN ACTE(S)

CENTQUATRE-PARIS
SAMEDI 14 DÉCEMBRE – 19H
DIMANCHE 15 DÉCEMBRE – 16H
DURÉE 1H10

Quand une histoire d’amour se transforme en épopée migratoire, cela donne Inoxydables. Une expérience de théâtre musical où les péripéties de deux jeunes fans de métal dans une Europe en pleine crispation identitaire rencontrent le rock progressif du groupe Klone.

Texte Julie Ménard
Mise en scène Maxime Mansion 
Création musicale et musique live Klone, Guillaume Bernard, Aldrick Guadagnino et Yann Ligner
Création sonore Quentin Dumay
Lumière Lucas Delachaux
Scénographie Amandine Livet
Costumes Paul Andriamanana Rasoamiaramanana

Avec Antoine Amblard et Juliette Savary

Production En Acte(S)
Coproduction Théâtre National Populaire
Avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Ville de Lyon et de la SPEDIDAM
Projet lauréat de l’appel à projet Création en Cours accueil studio, Les Subsistances.
Création au Théâtre National Populaire le 20 mars 2019.
Inoxydables
est une commande faite à Julie Ménard par le Festival EN ACTE(S) en mai 2016.

ip_les-femmes-de-barbe
© Morgane Moal
LES FEMMES
DE BARBE BLEUE

/ JUSTE AVANT LA CIE

JEUNE THÉÂTRE NATIONAL
SAMEDI 14 DÉCEMBRE – 16H30 & 21H
DIMANCHE 15 DÉCEMBRE – 14H & 18H
DURÉE 1H30

Et si Barbe Bleue, ce seigneur qui tue ses épouses et collectionne leurs cadavres, n’était pas une figure de conte mais un syndrome ? Ce mal qui se cache en chaque femme et la dévore à coups d’impératifs. Voici le point de départ de Juste avant la compagnie.

Écriture collective
Mise en scène Lisa Guez 
Assistanat à la mise en scène
 Valentine Krasnochok
Création lumières Lila Meynard

Avec Valentine Bellone, Camille Duquesne, Anne Knosp, Nelly Latour et Jordane Soudre

Production Juste avant la Cie

ip_duree-dexposition
© Marie Pétry
DURÉE D’EXPOSITION

/ ANIMAL ARCHITECTE

// HORAIRES ET LIEU DU SPECTACLE MODIFIÉS //
au CENTQUATRE-PARIS, 5 rue Curial, 75019 Paris
MARDI 17 DÉCEMBRE – 20H30
MERCREDI 18 DÉCEMBRE – 18H30 & 21H30
DURÉE 1H15

Durée d’exposition, c’est comme un jeu à la fois absurde et vital : transposer performativement chacune des étapes d’un manuel photographique pour s’ancrer ensemble dans un réel ludique, en combinant tous les réglages possibles. Dans ce processus, le vocabulaire technique prend une résonance sensible, poétique, ou politique : cadrer, exposer, révéler…

Écriture et dramaturgie collective
Conception et mise en scène Camille Dagen
Création espace et costumes Emma Depoid
Lumière Hugo Hamman
Vidéo Valentin Kottelat, Jade Labrunye et Camille Dagen
Son Kaspar Tainturier-Fink
Régie son Kaspar Tainturier-Fink
Régie lumière Sébastien Lemarchand
Assistante à la scénographie Éléonore Pease
Administration, production et diffusion Cécile Jeanson et Léa Coutel, bureau Formart

Avec Thomas Mardell et Hélène Morelli

Production Animal Architecte
Production déléguée Bureau Formart
Avec le soutien du Jeune Théâtre National, de La Loge et La Loge hors les Murs, des Bourlingueurs et du Festival les Effusions, de la Compagnie Beau Geste, de Mains d’œuvres, du CENTQUATRE-PARIS, du Phénix, Scène nationale et du T2G – Théâtre de Gennevilliers
Durée d’exposition a reçu le prix du jury et le prix du public au festival européen Fast Forward à Dresde (Allemagne) en novembre 2018.

X