fbpx
saison 2016/2017 - EN CHANTIER
LOU WENZEL
& OLIVIER BALAZUC
/ COMPAGNIE LA LOUVE
MAX GERICKE
ou Pareille au même
 mise en scène et jeu
Résidence du 6 au 29 mars
© Baptiste Muzard

Texte de Manfred Karge (l’Arche Éditeur)
Traduction Michel Bataillon
Mise en scène Olivier Balazuc

Avec Lou Wenzel

Production Compagnie La Louve

EN FABRIQUE
RÉSIDENCE DE CRÉATION du 6 au 15 et du 27 au 29 mars

SORTIES DE RÉSIDENCE
mardi 28 mars et mercredi 29 mars – 19h
GRATUIT SUR RÉSERVATION

Peu de temps avant l’arrivée d’Hitler au pouvoir, Ella Gericke a l’idée folle de prendre l’identité, l’apparence et le travail de son mari Max, mort prématurément, pour échapper à la misère dans une Allemagne étranglée par la crise économique et le chômage.
Au fil du temps, la guerre venue, puis l’après-guerre, et selon les évènements, les dangers, la faim, l’amour, la solidarité, Ella est Max ou Max est Ella. Jusqu’au vertige, un vertige où visions, rêves, fantasmes se mêlent aux réalités qu’elle/il traverse, et donnent chaque fois un nouvel élan aux forces de vie qui l’habitent et la sauvent du pire.

La transgression cesse d’être un simple camouflage pour repousser les limites de l’identité, sociale et sexuelle, et accéder à l’androgyne fondamental.
Être une femme qui est un homme qui est une femme. Ce vertige par delà le bien et le mal, où l’histoire se mêle aux contes de fée et le poème au récit, trouve une forme théâtrale dont la force tient elle-même à l’hybridation : cabaret ou peep-show, tragédie, drame lyrique, farce satyrique… Des phrases courtes, rythmées, qui donnent corps et souffle puissants aussi bien que fluidité, légèreté et humour à la voix d’Ella, comme si à chaque épisode de sa vie, elle faisait un bras d’honneur à la cruauté, la misère et la mort.

Un théâtre-monstre, tragique et joyeux, un numéro de foire, une transe salvatrice, un rituel décapant parce que le théâtre, en dépit de l’histoire, nous dit qu’il faut vivre… Et que la vie est à inventer.

L’imparfait ou le statut de l’erreur
 théâtre
© Baptiste Muzard

EN PARTAGE
TRANSMISSION ARTISTIQUE
présentation du travail le jeudi 30 mars à 18h

D’après le texte L’IMPARFAIT d’Olivier Balazuc (Actes Sud / Heyoka jeunesse) Avec les élèves de la classe CM1/CM2 de Jérôme Daffas de l’École des Amandiers : Ranya, Mélissa, Naïl, Heddy, Leïna, Madeleine, Yacine, Sibel, Djow’l, Félix, Roukia, Marvin, Mohamed, Nour, Diacomba, Zohra, Jarrai, Pierre-David, Océane, Ibrahim, Nadjim, Laëticia Dans le cadre d’un projet de transmission artistique mené par Lou Wenzel

Dans le cadre de sa résidence aux Plateaux Sauvages, la comédienne
Lou Wenzel a conduit un projet de transmission artistique avec les élèves d’une classe de CM1/CM2 de l’École des Amandiers du XXème arrondissement. Ils nous présentent un restitution du travail mené au cours des 22 heures d’atelier.

« Nous avons choisi cette oeuvre, L’IMPARFAIT d’Olivier Balazuc, pour les questions qu’elle soulève ainsi que les enseignements qu’elle apporte aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Pourquoi les parents désirent que leur enfant soit ce qu’il n’est pas, ce qu’il ne peut pas être : un être parfait ? Cette pression pour atteindre une certaine idée de la perfection pousse l’enfant à affirmer ce qu’il est, jusqu’à apprendre à ses parents que déborder sur un coloriage, c’est la vie même. Il m’a semblé juste, par le biais du théâtre de confronter cette question avec des enfants de 9 et 10 ans : comment se réaliser et grandir avec ce que nous sommes et non pas avec ce que les autres aimeraient que l’on soit ? »
Lou Wenzel