fbpx

PAUL DESVEAU
/ LHÉLIOTROPE

DIANE
SELF
PORTRAIT
/ FABRICE MELQUIOT

 THÉÂTRE, MUSIQUE ET VIDÉO

21 SEPTEMBRE > 9 OCTOBRE

Paul Desveaux et son équipe viennent aux Plateaux Sauvages pour créer de bout en bout ! Un casting idéal pour célébrer la diversité des êtres qui recompose la figure de cette célèbre photographe, sur un texte de Fabrice Melquiot. Après avoir expérimenté le dispositif technique de la photographie en live nécessaire au spectacle, ils plongent dans le travail du texte avec une équipe d’acteur·trice·s éclectiques à l’image des sujets que photographiait Diane Arbus.

Diane Self Portrait © Christophe Raynaud de Lage

Diane Self Portrait (répétitions) © Pauline Le Goff

Diane Self Portrait (répétitions) © Christophe Raynaud de Lage

« CE QU’ARBUS MET EN ÉVIDENCE, C’EST CET AUTRE DANS SA TOTALE DIFFÉRENCE ET QUE LES NORMES DE NOTRE SOCIÉTÉ N’ACCEPTENT TOUJOURS PAS. AVEC SES IMAGES, ELLE VA METTRE EN LUMIÈRE UNE ALTÉRITÉ CONSTITUTIVE DU MONDE. »  PAUL DESVEAUX

EN FABRIQUE
RÉSIDENCE DE CRÉATION DU 31 AOÛT AU 19 SEPTEMBRE

REPRÉSENTATIONS 
DU 21 SEPTEMBRE AU 9 OCTOBRE
LUNDI-VENDREDI À 20H
TARIFICATION RESPONSABLE SUR RÉSERVATION
DURÉE1H30

Figure majeure de la photographie du XXe siècle, Diane Arbus se suicide à 48 ans en 1971. C’est le point de départ pour plonger dans l’histoire de celle qui montra l’invisible d’une société américaine à la fois baroque et conservatrice. Ce spectacle est une expérience photographique qui révèle l’intime de la création, les mouvements de l’Histoire aussi bien que les fables hors norme des sujets photographiés… Un portrait de la différence à un moment où la morale du monde rétrécit nos regards curieux et empathiques.

Texte Fabrice Melquiot 
Mise en scène et scénographie Paul Desveaux
Collaboration artistique Céline Bodis
Musique Vincent Artaud 
et Michael Felberbaum
Création lumière Laurent Schneegans
Costumes Virginie Alba assistée de Morgane Ballif
Photographie Christophe Raynaud de Lage
Régie générale et plateau Clément Mathieu
Régie son et vidéo Grégoire Chomel
Régie lumière Philippe Bouttier

Avec Anne Azoulay, Michael Felberbaum (guitariste), Catherine Ferran (sociétaire honoraire de la Comédie-Française), Paul Jeanson, Marie-Colette Newman et Jean-Luc Verna 

Production l’héliotrope
Coréalisation Les Plateaux Sauvages
Coproduction Tangram – Scène Nationale d’Évreux-Louviers et DSN – Dieppe Scène Nationale
Avec l’aide de l’Adami, de la SPEDIDAM, de la Ville de Paris et de l’ODIA Normandie
Avec le soutien et l’accompagnement technique des Plateaux Sauvages
Avec le soutien du CENTQUATRE-PARIS et du Carreau du Temple – Accueil Studio
La compagnie l’héliotrope est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Normandie et par la Région Normandie.
Production Véronique Felenbok et Lucie Guillard 
Diffusion Marie Leroy
Presse Olivier Saksik – ElektronLibre

Images de New York Santiago Otheguy

Le texte du spectacle est édité sous le titre Diane A. aux Éditions de l’Arche. 

PAUL DESVEAUX

Paul Desveaux fonde sa compagnie l’héliotrope en 1997 après un parcours de comédien. Il y monte une vingtaine de pièces, avec une volonté claire de relire les classiques européens et de travailler avec des auteur·trice·s contemporain·e·s. Il cherche à confronter la chorégraphie, la musique et l’image cinématographique au théâtre. Une manière de proposer de nouvelles perspectives à l’imaginaire du/de la spectateur·trice.

EN PARTAGE
TRANSMISSION ARTISTIQUE
DE NOVEMBRE 2019 À SEPTEMBRE 2020

FOCUS AMANDIERS
 PHOTOGRAPHIE

LA PRESSE EN PARLE…

TÉLÉRAMA TT : “ Solidement structuré, le texte est servi par une distribution joyeusement hétéroclite, où s’impose notamment l’actrice Anne Azoulay, qui sait se fondre dans la peau de l’héroïne. ”

FIP : “ Un spectacle visuel et sonore avec les chansons de Billie holiday et de Marvin Gaye. Anne Azoulay y est étonnante, un peu étrange, tout à fait extra ! ”

LA CROIX : “ Au-delà de l’exercice biographique, Diane Self Portrait interroge avec intelligence le sens de l’art et l’idée même de beauté. Une ode à la différence et à la rencontre, dans l’esprit des Plateaux sauvages. ”

BEAUX ARTS MAGAZINE : “ Un spectacle jubilatoire et une galerie fabuleusement hétéroclite servie par des acteurs tels que l’artiste et performeur Jean-Luc Verna ”

LA TERRASSE : “ Paul Desveaux choisit un aréopage de comédiens fulgurants et met en scène le troisième volet du triptyque américain. Après Jackson Pollock et Janis Joplin, Diane Arbus : freaks by freak ! ”

NAJA 21 : “ Paul Desveaux brosse sur scène un self-portrait inoubliable d’une photographe majeure. 

WEBTHÉÂTRE : “ La mise en scène de Paul Desveaux, très musée d’art moderne, s’appuie sur les éclairages flashy, des éléments de décor épurés, des projections en noir et blanc et les sinuosités des déplacements rythmées par la musique soul et funk de Vincent Artaud et Michael Felberbaum interprétée en direct. Catherine Ferran et Paul Jeanson opposent un jeu classique à la présence non-classique de Jean-Luc Verna (le corps peint de tatouages) et Marie-Colette Newman (qui joue sur l’ambiguïté du sexe) : beau contraste. En Diane Arbus, Anne Azoulay a une splendide autorité moqueuse. […] Elle est la flamme de cette soirée. ”

DE LA COUR AU JARDIN : “ Une nouvelle fois, Paul Desveaux a su transposer la grande qualité d’écriture de Melquiot, grâce avant tout à une distribution aux petits oignons, qu’il dirige avec une grande précision […] Un spectacle intense. […] Un moment de théâtre très réussi. ”

Nous contacter

N'hésitez pas à nous écrire pour plus d'informations ou nous envoyer un mail à : info@lesplateauxsauvages.fr

X