fbpx
VICTOR INISAN
/ ULTRACOMÈTE
MARS EXPLORATION
▶︎ THÉÂTRE
11 > 19 JANVIER

Dernière étape avant la création, Victor Inisan atterrit deux semaines en Salle Transformable avec son équipe au complet pour assurer le bon décollage de ce spectacle inspiré d’une archive énigmatique de la CIA. Dix incroyables représentations qui entremêlent les profondeurs de l’espace avec celles de l’esprit.

Lire la vidéo

« L’ARTISTE, COMME LE SCIENTIFIQUE, NE RÉCONCILIE PAS TANT LA SOCIÉTÉ EN PLACE QU’IL NE LA MENACE : C’EST DANS LES COUPS PORTÉS À L’ÉPOQUE QU’IL DÉCÈLE LES PRÉMICES D’UN MONDE PLUS DÉSIRABLE. »
VICTOR INISAN

VICTOR INISAN

Victor Inisan est dramaturge, créateur lumière et metteur en scène. Il écrit C’est moi Guy et Papa congèle, et met en scène Au revoir mon amour et Éclairage public au sein du Groupe Le Sycomore. Il fonde sa compagnie UltraComète en 2021 et présente ses travaux au Lyncéus Festival, à la Maison des Métallos ou à l’École Normale Supérieure de Paris. Docteur en études théâtrales, il a enseigné dans plusieurs universités et exerce en tant que critique de spectacle vivant.

EN FABRIQUE
RÉSIDENCE DE CRÉATION DU 20 AU 22 DÉCEMBRE
ET DU 3 AU 10 JANVIER

SÉANCES TOUT PUBLIC
DU 11 AU 19 JANVIER
LUNDI-VENDREDI À 19H / SAMEDI À 16H30
TARIFICATION RESPONSABLE SUR RÉSERVATION
À PARTIR DE 12 ANS – DURÉE 1H

SÉANCES SCOLAIRES
OUVERTES AU PUBLIC
MARDI 16 ET JEUDI 18 JANVIER À 14H30
RÉSERVATION : RP@LESPLATEAUXSAUVAGES.FR
01 83 75 55 77

Durant la guerre froide, la CIA recrute un groupe de militaires devenus inaptes au combat pour les former à l’espionnage psychique. Les 13000 documents du programme, baptisé StarGate, ont été mis en ligne en 2018 : parmi eux, d’étranges sessions de « vision à distance », une technique qui permettrait de projeter son esprit par-delà le temps et l’espace. L’une d’entre elles, datée du 22 mai 1984, se détache du lot. On y suit deux militaires-médiums à la recherche d’un peuple disparu dans une apocalypse climatique sur la planète Mars. De cette expérience, il reste une archive déroutante dont Mars Exploration rejoue mot pour mot le dialogue. Mais dans ce voyage, le trouble s’épaissit entre Mars et la Terre, entre le passé et le futur…

D’après une archive du projet StarGate 
Mise en scène et création lumière Victor Inisan 
Dramaturgie Nina Ayachi, Icare Bamba, Pascaline Défontaines et Victor Inisan
Scénographie Clémence Mars 
Création musicale Samuel Chabert 
Vidéo Patryk Kaplita 
Collaboration technique Ornella Lukac et Clarisse Sebilo

Avec Frode Bjørnstad et Renaud Triffault

Production Cie UltraComète
Coproduction Le Vaisseau – Fabrique artistique à Coubert et le Théâtre Municipal Berthelot-Jean Guerrin – Ville de Montreuil
Coréalisation Les Plateaux Sauvages
Avec le soutien et l’accompagnement technique des Plateaux Sauvages
Avec le soutien de la Maison des Métallos, de La Générale, de La Fonderie – Le Mans, de la Ménagerie de verre, d’Au bout du plongeoir, de la Compagnie La Hutte et de la Ville de Rennes

EN PARTAGE
TRANSMISSION ARTISTIQUE EN DÉCEMBRE

MOTION MIND
▶︎ VISUALISATION MENTALE

+
SAMEDI EN FAMILLE

ATELIER PLASTIQUE
POUR LES ENFANTS
À PARTIR DE 8 ANS

SAMEDI 13 JANVIER À 16H30
GRATUIT SUR RÉSERVATION DURÉE 1H

Le samedi, toute la famille profite des Plateaux Sauvages ! Pendant que les parents assistent à la représentation, les enfants participent à un atelier de pratique pensé en lien avec la thématique du spectacle qui se joue au même moment.

À quoi ressemble la planète Mars ? Les enfants sont invité·e·s à imaginer et dessiner leurs propres paysages et animaux martiens. Pour mieux jouer avec la couleur et la lumière, l’atelier les initie à la technique de l’« anaglyphe », visualisation en 3D à travers des lunettes à filtres rouge et bleu, utilisée dans le spectacle.

Artiste intervenante Clémence Mars

LA PRESSE EN PARLE…

« Une proposition forte, brute, personnelle, qui s’élève contre les mécanismes de la domination masculine. »  La Terrasse

« Une performance solo incandescente et percutante. »  SCENEWEB

« Allant telle une guerrière à la rencontre de ses fantômes intérieurs, elle livre une performance singulière à la limite du stand-up. »  L’ŒIL D’OLIVIER

« La comédienne fait feu de tout bois. […] il y a une folle générosité dans son texte et dans son jeu […] on ne peut que la suivre quand elle conclut qu’il faut cesser de faire allégeance à cette machine de mort qu’est la domination. »  SNES-FSU