fbpx

PAULINE SALES
/ COMPAGNIE À L’ENVI

NORMALITO

THÉÂTRE

13 > 15 MARS 2020

À travers cette fable sur la normalité et la différence, commandée par Fabrice Melquiot, petit·e·s et grand·e·s, sont invité·e·s à s’interroger sur leur rapport aux autres. C’est quoi être normal·e ? Ne sommes-nous pas tou·te·s différent·e·s et tou·te·s semblables ? L’empathie n’est-elle pas la plus belle qualité qu’on puisse interroger avec les spectateur·trice·s de tous âges.

Lire la vidéo
normalito-32-web
© Ariane Catton Balabeau

« On n’écrit pas des histoires sur les normaux parce que c’est super chiant et moi je me dis mais, qui, qui voudrait écrire une histoire avec moi ? »  PAULINE SALES

© Pauline Le Goff

En partenariat avec  :

logo-web-200x6_2

REPRÉSENTATIONS
HORS LES MURS

samedi 14 mars 2020 – 14h et 17h
dimanche 15 mars 2020 – 15h
AU CARREAU DU TEMPLE
2 rue Perrée, 75003 Paris


+ SÉANCES SCOLAIRES
OUVERTES AU PUBLIC
VENDREDI 13 MARS 2020 – 10H ET 14H
RÉSERVATIONS RP@LESPLATEAUXSAUVAGES.FR
01 83 75 55 77

DURÉE 1H15

La maîtresse demande à sa classe de CM2 d’inventer un super-héros. Lucas dessine Normalito le super-héros « qui rend tout le monde normaux ». Les autres ont tou·te·s une singularité, lui aucune ! Iris, enfant zèbre qui aimerait être normale, devient son amie. En découvrant la famille de l’autre, Lucas et Iris trouvent une manière de vivre qui leur correspond mieux. Le duo va rencontrer Lina, dame pipi, née homme dans un corps qui ne lui correspondait pas…

Texte et mise en scène Pauline Sales
Création lumière Jean-Marc Serre
Création sonore et musicale Simon Aeschimann
Costumes Nathalie Matriciani
Scénographie Damien Caille-Perret
assisté d’Elsa Nouraud, stagiaire
Maquillage et coiffure Cécile Kretschmar

Avec Pauline Belle, Antoine Courvoisier et Anthony Poupard

Production Théâtre Am Stram Gram – Genève et À L’Envi
Une commande de Fabrice Melquiot pour le Théâtre Am Stram Gram
Coproduction Le Préau – Centre Dramatique National de Normandie-Vire
Avec le soutien des Plateaux Sauvages en partenariat avec le Théâtre de la Ville dans le cadre du Parcours Enfance & Jeunesse
La compagnie À L’Envi est conventionnée par le Ministère de la Culture.
Diffusion En votre compagnie – Olivier Talpaert
Le texte de la pièce est paru aux éditions Les Solitaires Intempestifs le 13 février.

PAULINE SALES

Pauline Sales (au premier plan sur la photo) est comédienne, metteuse en scène et autrice d’une quinzaine de pièces. Après avoir codirigé pendant dix ans Le Préau, Centre Dramatique National de Normandie à Vire avec Vincent Garanger, ils poursuivent tous les deux leur démarche artistique à travers la compagnie À L’Envi avec la volonté de rendre sensibles par le travail d’écriture d’incarnation et de mise en scène, nos humanités dans toutes leurs complexités et contradictions.

EN PARTAGE
TRANSMISSION ARTISTIQUE
DE SEPTEMBRE À DÉCEMBRE 2019

SUPER-MOI
 ÉCRITURE ET PHOTOGRAPHIE

SUPER-PRESSE

TÉLÉRAMA TTT : “Le ton y est léger, les événements rocambolesques, le jeu des trois comédiens excellent. Une histoire qui invite à garder un regard ouvert et empathique sur l’autre.” 

RTS RADIO TÉLÉVISION SUISSE : “Pauline Sales invente un formidable drame romantique sur la question des différences sociales et sexuelles. Attention maximale des scolaires dans la salle !” 

L’ŒIL D’OLIVIER : “Véritable ode à la différence, Normalito fait le bonheur des petits comme des grands. […]Impeccables, les comédiens remarquables entraînent dans leur sillage un public ensorcelé. Une belle leçon d’humanité à voir et revoir !” 

TOUTE LA CULTURE : “Au fil de la pièce à la distribution sur mesure, le spectateur enfant comme parent est entraîné par l’odyssée bouillonnante de ces pré-adolescents en quête d’identité et des possibles.” 

LA TERRASSE : “Si comme l’affirme le poète, « les enfants sont nos ancêtres », il suffit d’écouter le jeune public auquel cette nouvelle création de Pauline Sales s’adresse d’abord pour savoir que la flèche « Normalito » a atteint sa cible.” 

LE TEMPS : “Pauline Sales aborde la normalité pour mieux défendre le droit à la différence et la singularité. Et s’il y a des tensions entre ces deux pôles, la solution pourrait bien se trouver dans l’amour…” 

IO/GAZETTE : “Texte et mise en scène au diapason. Car l’envers de la normalité n’est pas l’anormalité, mais la singularité.”

SCENEWEB : Soir de première avec Anthony Poupard (interview)

Nous contacter

N'hésitez pas à nous écrire pour plus d'informations ou nous envoyer un mail à : info@lesplateauxsauvages.fr

X